Située au centre de l’Europe, Prague est à la pointe des conflits politiques, intellectuels, religieux et culturels internationaux depuis plus de six siècles. Invasés et occupés par les Habsbourg, l’Empire austro-hongrois, les nazis, puis la Russie communiste, l’identité de la ville est façonnée par une longue expérience de la domination étrangère et un fort sens du martyre.

Un trésor d’architecture gothique, baroque et moderniste, Prague est aussi une ville d’icônes et de symboles: statues, saints et signes révèlent une histoire turbulente de conflit religieux et culturel. Comme la ville de cauchemar de Kafka et la maison du Bon Soldat _vejk, la capitale tchèque a également produit deux des écrivains emblématiques du vingtième siècle. Richard Burton explore cette métropole d’allusion théâtrale, où la politique et le drame ont toujours été entrelacés. Son interprétation du passé et du présent culturel de la ville englobe l’opéra et la musique rock, la marionnette et le cinéma, le surréalisme et le réalisme socialiste. En regardant les monuments célèbres de Prague et les sites moins connus, sa lecture de la ville par son écriture et son iconographie est à la fois perspicace et stimulante.

* LA VILLE DES ARTISTES ET DES ÉCRIVAINS: Le Château et Kafka, Ha_ek et Kundera; La musique de Smetana aux Plasticiens de l’Univers; Modernisme et cubisme; Le théâtre politique et le dramaturge-président Václav Havel.

LA VILLE DE LA TYRANNIE ET ​​DE LA RÉSISTANCE: Jan Hus et la révolte anti-catholique; L’asservissement et la montée du nationalisme tchèque; Allemands, Tchèques et Juifs; «Printemps de Prague» 1968, la Charte 77 et la «Révolution de velours» de novembre 1989.

LA VILLE DE LA MAGIE, DU MEURTRE ET DU MYTHE: Alchimie médiévale et astrologie; Le mythe du Golem, le ghetto et l’antisémitisme; Des marionnettes vivantes, des robots, et une tradition de défenestration.